RSS

Rencontre avec Brigitte Giraud

Depuis cette année, Interbibly a hérité de l’ORCCA l’organisation des rencontres d’auteurs avec des lycéens de Champagne Ardenne. Cette manifestation a pour but, à travers l’échange direct entre un auteur et des lycéens, de construire un rapport personnalisé avec les œuvres et d’appréhender les processus de la création littéraire.

Passionnées par ce projet, deux professeurs de lettres du lycée Marc Chagall, Mme TETARD et Mme BONNAND, ont étudié avec leurs élèves de 2de le roman de Brigitte GIRAUD, Une année étrangère : Laura, 17 ans, part comme jeune fille au pair en Allemagne et y fait l’expérience du passage de l’adolescence à l’âge adulte. La rencontre avec Mme GIRAUD qui a eu lieu le 16 mai 2013 a été le point d’orgue de ce travail littéraire.

DSCN2717

Le matin, les 2de2 ont accueilli Mme GIRAUD au CDI pour deux heures d’échange qui firent forte impression sur les élèves :

« Cette rencontre a été vraiment intéressante, c’est comme si l’on avait découvert « les coulisses » du livre, c’est-à-dire comment il a été écrit et ce qui l’a inspiré. J’ai été touchée par l’émotion qui se lisait dans ses yeux et dans ses gestes lorsqu’elle a parlé de ses lectures et de la relation de confiance qu’elle avait avec son éditeur, l’écrivain Jean-Marc Roberts, récemment disparu. Brigitte Giraud a incarné « à 100 % » son rôle d’auteur, j’ai eu droit à une petite dédicace sympathique sur mon livre. Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de rencontrer un auteur que l’on étudie en classe ; en même temps, je ne vois pas de moyen de rencontrer Balzac, Baudelaire ou Voltaire ! » Jihad El Biach

« J’ai apprécié tous les détails fournis par l’auteur concernant les conditions d’écriture du récit, l’histoire vécue et les raisons qui l’ont conduit à écrire ce roman. Grâce à ses réponses, j’ai pu comprendre le récit plus facilement et en avoir une meilleure vision, plus riche. Cependant je n’ai vraiment pas aimé que l’héroïne ait trouvé et lu Mein Kampf car je pense qu’après ce qu’a vécu l’Europe pendant la seconde Guerre mondiale, on ne peut pas se permettre de lire le livre qui est la cause d’une telle horreur. »  Gaël Ziewiec

« J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer des auteurs et je trouve cela très bien car on comprend beaucoup mieux l’histoire, on peut avoir des réponses à toutes les questions qu’on se posait pendant la lecture. J’ai apprécié cette rencontre avec quelqu’un de très sympathique. » Margaux CaronDSCN2716

« J’ai bien aimé le fait que Brigitte Giraud nous donne des détails sur sa vie à travers l’explication de son récit. Au fil des questions, elle faisait un parallèle entre son expérience personnelle et la vie de Laura, son héroïne, j’ai trouvé cela très intéressant. » Jayde Mageot

« Je ne suis pas un « fan » de lecture mais même si je ne sais pas pourquoi,  je n’oublierai pas cette rencontre. Connaître ce qui a poussé l’auteur à écrire m’a fait aimer le livre et réfléchir encore plus ; je ne vois pas ce qui aurait pu me déplaire ; de plus, ça changeait, ce n’était pas une séance de français banale. » Mohammed El-Hamdioui

« A la fin de notre rencontre, Brigitte Giraud nous a révélé quelque chose d’incroyablement vrai, « la pensée vient après l’action ». Personnellement, cette phrase m’a beaucoup touché ; après réflexion, je me suis rendu compte qu’elle avait parfaitement raison, j’ai une vision du monde totalement différente. Je remercie Madame Giraud de s’être déplacée pour nous, je me sens grandi de cette rencontre. » Florent Delaplace

« Brigitte Giraud nous a appris beaucoup de choses sur le métier d’écrivain, par exemple que peu d’auteurs vivent de leur plume et qu’ils ne reçoivent que 10% du prix du livre, ce que je trouve pour ma part totalement injuste. »  Brandon Lemaire

« Pour Brigitte Giraud, l’imagination n’existe pas, les idées ne viennent pas de nulle part, c’est un élément qui déclenche le souvenir et fait resurgir une expérience passée enfouie ; ça s’est passé ainsi  pour Une année étrangère où elle raconte ce qu’elle a vécu lors d’un séjour comme jeune fille au pair en Allemagne. » Martine Tassin, Suzan Dogan

DSCN2719

L’après-midi, ce sont les élèves de 2de3 qui ont pu à leur tour partager un moment privilégié avec l’auteur. Celle-ci a également évoqué son travail d’éditeur pour la collection La Forêt qu’elle dirige chez Stock, une partie importante de sa vie professionnelle qui lui permet de faire émerger de nouveaux talents, ce qui lui tient à cœur. Chacun est reparti ravi de cette expérience unique, charmé par le talent, la gentillesse et la disponibilité de Mme GIRAUD dont on attend avec impatience le prochain roman prévu Avoir un corps pour la rentrée littéraire de septembre.

Violaine AZEMA et Florence BONNAND,

Professeurs au lycée Marc Chagall

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :