RSS

Retours sur la journée du mardi 12 mars 2013 à Charleville-Mézières, par l’équipe de la médiathèque Voyelles

Le mardi 12 mars 2013 à Charleville-Mézières

Rencontre de Marie Hélène Lafon avec les classes de 1ST2S et de 2de du lycée Sévigné, accompagnées de leurs professeurs de français Madame Lafare et Madame Soulama. La rencontre s’est passée au CDI du lycée Sévigné.

 Malgré le froid, malgré la neige et le vent glacial, Marie Hélène Lafon a apporté beaucoup de chaleur et d’enthousiasme lors des rencontres.

Marie Hélène Lafon s’est d’abord présentée en mentionnant ses origines paysannes et auvergnates. Elle a ensuite retracé son brillant parcours d’étudiante en lettres classiques. Elle mène actuellement une double vie : celle d’enseignante et celle d’écrivain. Elle a beaucoup insisté sur sa passion pour l’écriture et elle a encouragé les élèves à réaliser leur rêve : « J’étais comme une vache qui regardait passer le train. Et les vaches ne montent pas dans le train. J’ai décidé de monter dans le train de ma vie en commençant à écrire. »

Les élèves ont posé beaucoup de questions sur le livre L’annonce. Ces questions portaient non seulement sur l’histoire, la psychologie des personnages, mais aussi sur le style et l’écriture de Marie Hélène Lafon.

En voici une sélection :

 Pourquoi cette histoire ?

MHL a expliqué aux élèves que l’idée du récit lui est venue après la découverte du film documentaire de Raymond Depardon « Profils paysans, le quotidien », 2ème volet d’une trilogie.

Elle a imaginé la suite de ce 2ème volet qui se terminait par l’interview d’un paysan qui allait bientôt se mettre ménage avec une femme ayant deux enfants.

Pourquoi l’histoire n’est-elle pas racontée de manière chronologique ?

MHL ne sait pas raconter autrement, elle est très attachée à cette organisation du récit.

Elle reconnait que cette non-linéarité du récit complexifie la lecture.

Pourquoi n’y a-t-il pas de chapitres ?

MHL affectionne les pages compactes, remplies de textes.

En tant que lectrice, elle trouve que les chapitres créent une césure inutile.

Pourquoi n’y a-t-il pas de dialogues ?

MHL confie qu’elle ne sait pas les écrire et que ce parti pris d’utiliser le style indirect libre est certainement lié à son vécu : dans son entourage familial, les gens communiquent peu, ils ne se parlent que pour dire des choses utiles.

 Pourquoi n’y a-t-il pas de ponctuation ?

MHL n’aime pas les points d’exclamation et les points de suspension « appartiennent » selon elle à l’écrivain L-F Céline.

Elle aime en revanche les points virgule.

 Elle ajoute qu’elle adore la grammaire.

 Elle apporte ensuite des précisions sur les règles, les contraintes qu’elle se fixe avant d’écrire un livre. Pour l’Annonce, par exemple, il s’agissait d’utiliser de nombreux adjectifs.

Pourquoi des dédicaces, à qui sont-elles adressées ?

Pour MHL, les dédicaces font partie intégrante de ses livres. Tant qu’elle n’a pas trouvé le dédicataire, le livre n’est pas achevé.

Elle recherche d’ailleurs le nom du dédicataire de son prochain roman.

Les dédicaces sont toujours adressées à des personnes proches, son amie lectrice, ses neveux, son frère et sa soeur.

 Marie Hélène Lafon a su conquérir son public qui est resté très attentif tout au long des deux rencontres.

Les bibliothécaires de la médiathèque Voyelles remercient chaleureusement les professeurs et documentalistes du lycée Sévigné qui ont accepté le partenariat avec la médiathèque ainsi que l’équipe d’Interbibly qui a concrétisé ce beau projet.

 Le soir, Marie-Hélène Lafon était invitée à la médiathèque Voyelles pour une rencontre-dédicace avec le public ardennais.

 L’équipe de la médiathèque Voyelles

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :