RSS

Archives Mensuelles: avril 2016

Les élèves du LP- Lycée des métiers Emile Baudot accueillent l’écrivain Gaël Aymon

  IMG_4042      La venue de Gaël Aymon était attendue !

En effet comment – surtout quand on a 15,16 ou 17 ans — ne pas être touché par  ses romans qui transcrivent si    bien  l’univers de l’adolescence avec ses émotions, et ses interrogations ?

Les élèves avaient préparé beaucoup de questions sur « Ma réputation », roman qui aborde le harcèlement…

Ils ont appris  ce qui avait amené Gaël Aymon à écrire une histoire sur  ce sujet :

le souvenir d’une jeune fille qui, alors qu’il était en 4ème,  a subi le harcèlement…

Et là l’écrivain insiste sur  l’importance du rôle du groupe dans une situation de harcèlement ;  car « ce que  le harceleur recherche c’est la popularité ». dit-il.

Les élèves  ont appris aussi que se mettre dans la peau d’un fille, cela n’était pas plus difficile que de se mettre dans la peau d’un garçon…

Ils savent désormais que Laura était le prénom de la baby-sitter de sa fille, que Gaël Aymon puise les prénoms de beaucoup de ses personnages sur  les réseaux sociaux où il est très présent…

Gaël a aussi beaucoup parlé de son métier d’écrivain….

Certaines informations ont été  source d’étonnement pour les élèves :

« Pour que le manuscrit devienne un livre et soit en vente dans une librairie, il faut souvent plusieurs années…. C’est très long car il y a beaucoup d’étapes à franchir » (Elodie)

« C’est très courageux de continuer à écrire des romans quand on sait le petit pourcentage qui revient à l’auteur (Lina et Tiffany)

« J’ai appris que Gaël Aymon s’ennuie très vite, c’est pour cela qu’il varie les sources d’inspiration : 2 domaines ne l’attirent pas, le polar, et l’horreur » (Cassandra)

Les autres romans de Gaël Aymon

Sarah a parlé de son coup de coeur,  « Oublier Camille », un autre roman de Gaël Aymon, mettant en scène un jeune garçon Yanis qui est  très amoureux de Camille mais qui n’a pas su le lui dire… Et quand Gaël Aymon a lu un extrait de son récit, ce fut un grand moment d’émotion….

« Nous avons adoré la façon dont vous avez lu  ce passage, cela nous a vraiment donné envie de lire le livre » (Clémentine,Lucie, Emma… Mikhaïl et plusieurs autres)

La rencontre en images…

Le matin , c'est au CDI que les élèves de 2nde bac pro commerce ont accueilli l'auteur

Le matin , c’est au CDI que les élèves de 2nde bac pro commerce ont accueilli l’auteur

L’après-midi , la rencontre a eu lieu à la médiathèque Der et Blaise de Wassy

 

 

Merci à vous, Gaël Aymon !!!

Nous attendons avec impatience la parution de votre prochain roman !

 

NB : Les élèves et les enseignants tiennent aussi à remercier Delphine Henry d’Interbibly qui nous accompagne depuis plusieurs années lors  de ces belles rencontres; merci aussi à M. Jolliot, responsable de la médiathèque de Wassy et à son équipe pour le bon accueil qui nous a été réservé…

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 27 avril 2016 dans Présentation du projet

 

Alain Blottière à Charleville

Grâce à l’opération « Des auteurs dans les lycées » de l’association Interbibly, Alain Blottière a rencontré le jeudi 10 mars à  la médiathèque Voyelles la classe de 2de 7 du lycée Chanzy de Charleville-Mézières.

En amont de cette rencontre, la classe avait visionné à la médiathèque Voyelles un film documentaire Il s’appelait Tommy de Philippe Fréling, inspiré du roman d’Alain Blottière.

Chaque élève avait eu un travail de recherche à effectuer autour des mots clefs du roman. Ce travail était affiché dans l’auditorium où se déroulait la rencontre.

blottiere1

Les élèves et l’écrivain ont échangé autour de son  roman Le Tombeau de Tommy.

Les questions ont été nombreuses. En voici quelques-unes :

Pourquoi avez-vous raconté la vie d’un jeune juif résistant hongrois engagé dans la résistance et condamné à mort à 20 ans au Mont Valérien ?

Dans mon roman, j’ai voulu confronter un adolescent d’aujourd’hui  avec un adolescent qui avait donné sa vie pour un idéal. Il existe un contraste important entre la jeunesse actuelle, qui semble « insouciante » et ces jeunes résistants prêts à se battre pour sauver la France.

Pourquoi avoir choisi Thomas Elek ?

Il était important de rappeler que des jeunes immigrés étaient morts pour la France. Il y a très peu de documents sur les autres jeunes résistants du réseau Manouchian. C’est grâce aux mémoires écrites par la mère de Thomas que j’en ai appris plus sur sa vie intime. Thomas Elek était très apprécié par le groupe de résistants. Il fascinait ses camarades.

blottiere2

Auriez-vous eu le courage d’agir comme Thomas Elek?

On ne peut pas savoir. Je l’espère. Pour s’engager dans la résistance chez les FTP-MOI, il fallait beaucoup de courage. Ils étaient très jeunes. A 18 ans, on se sent invulnérable mais ils savaient aussi que le risque était énorme. Ce courage-là, je ne sais pas si je l’aurais eu.

Pourquoi avoir choisi le titre Le Tombeau de Tommy ?

J’ai joué sur l’ambiguïté du mot tombeau : la mort de Thomas Elek et l’œuvre  écrite en mémoire d’une personnalité, un  hommage à Thomas Elek.

 

Au cours de cette rencontre, Alain Blottière a aussi évoqué son travail d’écrivain au quotidien, ainsi que les nombreuses recherches documentaires qu’il a effectué pour la rédaction de son roman.

Les échanges ont été très riches et se sont poursuivis grâce à la séance de dédicaces.

blottiere3

Cette rencontre fut un beau moment de partage autour d’un thème qui reste d’actualité.

L’équipe de la médiathèque tient à remercier Interbibly pour cette manifestation attendue chaque année, le professeur de français Emmanuelle Berthaud pour notre partenariat, ainsi qu’Alain Blottière pour sa grande générosité envers les élèves.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 avril 2016 dans Présentation du projet