RSS

Stéphane Michaka

Stéphane MichakaRomancier et scénariste, il est né en 1974 à Paris.

Après des études de lettres à l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), il enseigne le français en Afrique du Sud. De retour en France, il est script-editor pour la télévision et écrit ses premiers textes pour la scène. Ses pièces Le Cinquième Archet et La Fille de Carnegie (lauréate du concours Beaumarchais SACD/France Culture en 2005) sont publiées par L’Avant-Scène Théâtre. Auteur de plusieurs pièces jeunesse dont Les Enfants du docteur Mistletoe, il écrit de nombreuses fictions pour France Culture, dont une adaptation du Château de Kafka.

Il travaille actuellement sur un album consacré à la peintre mexicaine Frida Kahlo (à paraître chez Casterman).

Dans le cadre du programme de résidences d’écrivain de la Région Ile-de-France, il a animé des ateliers au lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi (Val de Marne). Les travaux de cette résidence sont présentés sur le site http://remue.net/spip.php?rubrique444

Fiche de Stéphane Michaka sur le site de la Mél http://www.m-e-l.fr/,ec,351

 

Publications Romans

  • Ciseaux, Fayard, 2012
  • Elvis sur Seine, Pocket, 2013
  • La Fille de Carnegie, Rivages/Noir n°700, 2008

 

Théâtre

  • Le Cinquième archet, L’Avant-Scène Théâtre, 2007
  • La Fille de Carnegie, L’Avant-Scène Théâtre, 2005

 

Jeunesse

  • Les Enfants du docteur Mistletoe, Espaces 34, 2010

 

Bande-dessinée

  • La Somnambule, d’après Helen McCloy, avec Jean-Louis Thouard, Casterman (2013)

 

Ciseaux_2Ciseaux

Fayard, 2012, 19 € / Pocket, 2013, 6,80 €

« Jour après jour, j’entends dire qu’on ne vit pas dans un monde de certitudes. Qu’il n’y a de certain que l’amour, tant qu’il dure, la famille, tant qu’elle se maintient, les amis quand ils sont de passage. Autant dire, tout cela n’est pas plus sûr que le reste. Alors quoi ? Est-ce qu’on doit se passer de certitudes ? Est-ce qu’on peut tenir longtemps, sans un ou deux cailloux dans le creux de la main ? Je crois que dans mes nouvelles je n’ai jamais parlé d’autre chose. Je m’appelle Raymond. Je suis écrivain.

Enfin, j’espère le devenir. »

Dans l’Amérique des années 1960 à 1980, le récit romancé de la vie de l’écrivain Raymond Carver, son rapport à l’alcool, mais surtout ses relations passionnées avec Douglas, son éditeur, qui lui coupe ses textes au point de les dénaturer.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :