RSS

Où l’on apprend que Jean-Philippe Blondel aime « La Nouvelle Star »

Belle rencontre que celle qui s’est déroulée hier au lycée Charles de Gaulle de Chaumont, entre les élèves de la classe européenne de 2nde 7 et l’écrivain Jean-Philippe Blondel.

DSCN0466

Très à l’aise dans cet exercice (et pour cause : il est enseignant !), Jean-Philippe Blondel a répondu avec un plaisir manifeste et un réjouissant ton facétieux aux nombreuses questions des élèves et de leur professeur. Beaucoup ont tourné autour de la « double vie » de Jean-Philippe Blondel, écrivain publié depuis 2003 mais aussi professeur passionné par l’enseignement : « comment conciliez-vous votre métier de professeur d’anglais et votre activité d’écrivain ? », « Pourquoi avoir choisi de devenir écrivain ? », « Votre famille, elle en pense quoi ? », « Et vos élèves ? »

Les lycéens ont également été très intéressés par la relation forte qu’entretient l’auteur avec la musique, ce qui a suscité plusieurs questions sur ses goûts en la matière mais aussi sur la façon dont il se la procure. Questions pas si éloignés du monde de la littérature car elles ont permis un rapprochement avec l’économie du livre : pour que les artistes vivent, il est essentiel que leurs disques se vendent ou soient téléchargés légalement… C’est la même chose pour l’auteur et ses livres !

DSCN0470

Et puis des questions sur son parcours personnel, ses rituels d’écriture, ses sources d’inspiration, les livres qu’il aime… Sur G229, les élèves ont voulu savoir quelle était la part d’autobiographie et leur professeur a évoqué leur étonnement, de prime abord, devant le style d’écriture (phrase courtes, peu de ponctuation, alternance du « on » et du « je »).

Nous ne dévoilerons pas ici ses réponses, d’abord parce que Jean-Philippe Blondel va rencontrer prochainement d’autres classes, à Troyes, Vitry-le-François et Saint-Dizier. Mais aussi parce qu’on peut retenir autre chose de ces deux heures : au-delà de la découverte du « métier » d’écrivain, de la curiosité satisfaite, ce qui reste c’est le plaisir de la rencontre et de l’échange, et la conviction que décidément, un auteur est une personne comme les autres, qui aime regarder « La Nouvelle Star » parce que parfois, il y trouve LE morceau de musique qui va accompagner l’écriture de son livre…

Finalement ce sont les mots d’un élève, lors du débriefing avec leur professeur, qui donnent la meilleure idée de l’atmosphère de cet après-midi : « ça fait du bien de parler » !

DSCN0475

Un coup de cœur littéraire cité pendant la rencontre par Jean-Philippe Blondel :

François Garde, Ce qu’il advint du sauvage blanc, Gallimard, 2012

Dernier roman de Jean-Philippe Blondel paru : 6h41, Buchet-Chastel, janvier 2013.

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :