RSS

Fred Paronuzzi

fparonuzziFred Paronuzzi, né en 1967, a longtemps travaillé à l’étranger (Écosse, Slovaquie, Canada, USA). Il est actuellement professeur d’anglais en lycée professionnel à Chambéry (Savoie). Son premier roman, 10 ans 3/4, lui permit de figurer parmi les auteurs sélectionnés par les lecteurs du festival du Premier roman de Chambéry en 2004

Fred Paronuzzi poursuit depuis sa carrière d’auteur dans le domaine de la littérature jeunesse avec plusieurs ouvrages publiés chez Thierry Magnier éditeur, mais pouvant tout aussi bien s’adresser à un lectorat adulte. Son roman Mon père est américain a reçu le Prix ados Rennes/Ille-et-Vilaine 2014.

En 2014, il fait ses débuts en tant que scénariste de bande dessinée (chez Sarbacane) et publie un premier album pour les jeunes lecteurs (chez Kaléidoscope).

Bibliographie

Romans :

  • 10 ans 3/4, éditions Le Dilettante, 2003
  • Comme s’ils étaient beaux, éditions Le Dilettante, 2005
  • La Lettre de Flora, éditions Robert Laffont, 2007
  • Un Cargo pour Berlin, Thierry Magnier éditeur, 2011
  • Mon père est américain, Thierry Magnier éditeur, 2012
  • Là où je vais, Thierry Magnier éditeur, 2013
  • Capitaine Triplefesse, A l’abordage ! (1), Thierry Magnier éditeur, 2015
  • Capitaine Triplefesse, A la rescousse ! (2), Thierry Magnier éditeur, 2015

 recueil de nouvelles :

  • Terrains Minés, Thierry Magnier éditeur, 2010
  • Dans les cordes, Thierry Magnier éditeur, 2014

 bandes dessinées (scénariste) :

  • Zia Flora (dessin : Vincent Djinda) Sarbacane éditions, 2014

Albums :

  • Gérard le bousier (illustrations : Andrée Prigent), les éditions Kaléidoscope, 2014
  • Gérard et la machin collant (illustrations : Andrée Prigent), Kaléidoscope, 2016
  • Football Cosmique (illustrations : Robin), Gallimard Jeunesse, 2016

participations (recueils de nouvelles collectifs) :

  • Le facteur, éditions Delphine Montalant, 2003
  • Rencontres au bout du monde, Le bout du monde éditions, 2007
  • Sauve qui peut les vacances, Thierry Magnier éditeur, 2013

 

Un cargo pour Berlin

cargoÉditions Thierry Magnier, 2011, 108 p., 8,20 €

Elle s’appelle Nour – Lumière, en arabe – et elle porte bien son nom. C’est une élève brillante et l’avenir lui semble infini, débordant de promesses.

Quand elle succombe au charme envoûtant d’Idriss, elle ne se doute pas, alors, qu’aimer peut être une faute…

Il lui faudra fuir, pourtant, devenir Youness. Partir loin des siens. Attraper ce cargo vers la terre promise, l’Europe.

Nour et Tariq ont payé des passeurs pour quitter leur pays. Dans sa vie d’avant, Nour subissait la condition des femmes. Pendant sa fuite, elle devient un garçon. Pour comprendre ce qui pousse les jeunes immigrés à tout quitter.

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :