RSS

Kéthévane Davrichewy

davrichewyNée en 1959 à Paris dans une famille d’origine géorgienne, Kéthévane Davrichewy est journaliste. Elle publie depuis 1996 de nombreux livres pour enfants, principalement aux éditions L’école des loisirs. Après un premier roman paru chez Arléa en 2004, Tout ira bien, à partir duquel elle crée en 2009-2010 avec son ami Alex Beaupain un spectacle musical pour voix, piano et violoncelle, elle publie ses romans suivants chez Sabine Wespieser. La Mer Noire, deux fois primé, remporte un certain succès qui sera confirmé avec Les Séparées.

 

 

Bibliographie :

Livres jeunesse – dernières parutions (depuis 2005)

  • La Lucarne, l’École des Loisirs, coll. « Médium », 2005
  • J’aurai une ferme en Afrique, ill. de Gwen Le Gac, l’École des Loisirs, coll.
  • « Mouche », 2005
  • Viens, avec Christophe Honoré, l’École des Loisirs, coll. « Neuf », 2006
  • Juke-box, avec Marie Desplechin, Christophe Honoré et Nathalie Kuperman, l’École des Loisirs, coll. « Médium », 2007
  • C’est moi qui commande, ill. de Soledad Bravi, l’École des Loisirs, coll. « Mouche », 2008
  • Les Pieds dans le plat, l’École des Loisirs, coll. « Neuf », 2008
  • Avant avant, avec Gwen Le Gac, Éditions Actes Sud, coll. « Actes Sud Junior », 2009
  • Le Dur Métier de loup, avec Alex Cousseau, Marie Desplechin, Olivier de Solminihac et Christian Oster, ill. de Delphine Perret, l’École des Loisirs, coll. « Mouche », 2011
  • Les Fées, les ours et moi, ill. de Kimiko, l’École des Loisirs, coll. « Mouche », 2012

Romans

  • Tout ira bien, Paris, Éditions Arléa, coll. « 1er Mille », 2004
  • Puis, aux éditions Sabine Wespieser :
  • La Mer noire, Prix « Le Prince-Maurice » du roman d’amour 2011, Prix Landerneau 2010
  • Les Séparées, 2012
  • Quatre murs, 2014
  • L’Autre Joseph, 2016

 

Les Séparées

davrichewy_separees10-18, 2013, 163 p., 6,60 €

Depuis l’enfance, elles ont tout partagé : rêves, amours, avenir. Et puis soudain… Assise à un café, Alice tente de déchiffrer cette amitié vénéneuse. Plongée dans le coma, Cécile lui envoie des lettres imaginaires. Au fil du souvenir affleurent la joie et les failles – les secrets dont va se nourrir l’inévitable désamour. À qui la faute ? Et la vie, après ? Dans ce roman à deux voix, Kéthévane Davrichewy tisse délicatement la trame des émotions et de la mémoire.

Une plongée dans le passé et les années Mitterrand, la fin de l’enfance et la complexité des sentiments.

 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :