RSS

Patrice Robin au lycée G. Voisin à Troyes

Au lycée professionnel Gabriel Voisin de Troyes, les élèves de terminale Carrosserie accueillent, avec honneur, Patrice Robin… « Quand la littérature contemporaine rencontre le lycée professionnel, place au plaisir, à l’émotion » .

Nicolas :
« Avant la rencontre avec Patrice Robin, je suis assez stressé : waouh, un écrivain à G.V. et rien que pour nous les carrossiers ! Ça en jette mais ça met une sacrée pression. Heureusement, l’œuvre me plaît: j’ai donc plaisir à assister à cette rencontre. Le jour J : Le matin du 30 mars, c’est le grand jour. J’arrive au lycée avec quelques camarades, atmosphère détendue. On s’installe au C.D.I. pour la rencontre, en demi-cercle face à l’auteur, Patrice Robin. Les deux heures en sa présence sont riches d’échanges. J’apprécie les anecdotes liées à l’écriture. « Une place au milieu du monde », c’est SURTOUT une belle action qui met dans la lumière la Jeunesse et le travail de tous ceux qui l’accompagnent à trouver sa place dans la société et pour elle-même. C’est une œuvre qui apprend, finalement, à prendre confiance en soi. »

Christopher :
« En cette belle matinée de printemps, une impatience grandissante m’envahit : je m’apprête, avec mes camarades de classe, à rencontrer UN ÉCRIVAIN, Patrice Robin. Je dois admettre que ce nom ne me disait rien jusqu’alors. Je connaissais bien Balzac, V.Hugo, Zola…enfin un tas d’écrivains morts depuis des siècles mais rencontrer un auteur EN CHAIR ET EN OS, c’est quelque chose. Quand Patrice Robin entre au C.D.I., j’ai tout de suite envie d’échanger avec lui. Bien sûr « l’accueil café » m’a permis de gérer mon stress, d’observer l’homme, de lui trouver des traits communs avec son personnage, des écarts… A peine s’installe-t-il que déjà je l’interroge, lui soumet mon sentiment sur l’œuvre, le sollicite sur ses prochains projets d’écriture… Bref je m’approprie l’écrivain en oubliant tous ceux qui participent à l’échange. Il faut dire que la lecture d’Une place au milieu du monde m’a enthousiasmé. Voilà une œuvre qui parle des jeunes pour les jeunes. Voilà un écrivain dans son siècle qui prend le temps de s’intéresser, de s’interroger sur le devenir d’une jeunesse en mal de vivre, en mal d’avenir. Un grand merci à Interbibly, dispositif qui favorise les belles rencontres. »

Adrien :
« On s’était tous donné rendez-vous à 8h00 pour préparer la rencontre avec l’écrivain : la galère. Mais ça tombait bien parce que moi j’avais arrêté ma lecture au deuxième chapitre… J’avais donc DEUX HEURES pour « ramasser des billes » et jouer, dès 10 heures, la stratégie du « gars intéressé ». L’enthousiasme des « vrais lecteurs », l’implication, l’écoute et la sincérité de l’auteur ne m’ont pas rendu fier de ma feinte… J’ai finalement écouté les échanges avec de plus en plus d’intérêt et j’ai même posé UNE question à l’écrivain ! J’aurai VRAIMENT dû lire ce livre. Peut-être que je m’y appliquerai cet été… »

Mots en vrac :
« Une rencontre enrichissante », Nicolas
« Je n’aurais rien eu contre l’idée de poursuivre l’échange avec l’auteur autour du déjeuner organisé par le lycée, lol », Christopher.
« J’ai lu l’œuvre et elle m’a plu », Nicolas

Des élèves très attentifs

Des élèves très attentifs…

« Une erreur que de ne pas avoir lu sérieusement l’œuvre », Adrien

Publicités
 

Les commentaires sont fermés.

 
%d blogueurs aiment cette page :