RSS

Archives Mensuelles: mai 2014

Rencontre avec Thierry Beinstingel

Le 21 mars 2014, les classes de 2de 2 et 2de 3 du lycée Marc Chagall de Reims ont accueilli Thierry Beinstingel pour échanger autour de son roman Retour aux mots sauvages. Le choix des professeurs s’est arrêté sur cet ouvrage pour plusieurs raisons : le thème abordé (la question du travail, qui peut devenir aliénant, dans notre société) est un sujet auquel nos élèves sont sensibles ; la manière dont il est traité dans le roman, ainsi que le style de l’auteur (très direct, alternant les chapitres courts) sont autant d’arguments qui ont déterminé cette décision.

Beinstingel CDI

En amont de cette rencontre, les élèves ont préparé cette journée du 21 mars avec leurs professeurs. Les élèves de 2de 2 de Mme CARRE ont rédigé une lettre ouverte à M. Beinstingel. Elles ont été affichées au CDI et l’auteur a pu repartir avec ces belles déclarations à l’issue de la rencontre. Les élèves de 2de 3 de Mme TETARD sont venus au CDI pendant leurs heures d’Accompagnement Personnalisé. Divers ateliers étaient proposés : création de marque-pages illustrant les mots sauvages propres à chacun ; réalisations d’affiches présentant l’auteur, son parcours, son œuvre ; réalisation de « Bookfaces » en écho à la question de l’identité qui imprègne tout le roman. Ce « cache-cache avec soi-même » décore maintenant les murs du CDI. C’est sans conteste la réalisation de marque-pages qui a le plus passionné les élèves, et qui a donné lieu à de très belles réussites. A partir de ces mots sauvages, la professeur-documentaliste a ensuite créé des nuages de mots pour illustrer les émotions ressenties à la lecture du roman.

Beinstingel CDI 2

Cette journée du 21 mars 2014 a été un moment de plaisir partagé, grâce à la bonne humeur, à la décontraction et à l’écoute dont a fait preuve Thierry Beinstingel tout au long des échanges avec les élèves. Les classes de 2de 3 de Mme TETARD et de 2de 2 de Mme CARRE avaient rendez-vous au CDI avec M. Beinstingel. L’auteur a communiqué sa passion dévorante pour l’écriture (dont il n’a pas fait son métier), pour la lecture, pour son métier aussi qu’il exerce toujours avec bonheur et qu’il ne se voit pas quitter. Il s’est confié sur ses parents, sa famille, ses voisins ; sur le plaisir qu’il a à rencontrer des gens, quels qu’ils soient. Ce sont ces découvertes, ces échanges, ces rencontres, qui nourriront ses prochains romans. Ce témoignage empli d’humanité a beaucoup touché les élèves qui sont repartis conquis.

Violaine Azema,

Professeur-documentaliste au lycée Marc Chagall

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 mai 2014 dans Présentation du projet