RSS

Alain Blottière à Charleville

Grâce à l’opération « Des auteurs dans les lycées » de l’association Interbibly, Alain Blottière a rencontré le jeudi 10 mars à  la médiathèque Voyelles la classe de 2de 7 du lycée Chanzy de Charleville-Mézières.

En amont de cette rencontre, la classe avait visionné à la médiathèque Voyelles un film documentaire Il s’appelait Tommy de Philippe Fréling, inspiré du roman d’Alain Blottière.

Chaque élève avait eu un travail de recherche à effectuer autour des mots clefs du roman. Ce travail était affiché dans l’auditorium où se déroulait la rencontre.

blottiere1

Les élèves et l’écrivain ont échangé autour de son  roman Le Tombeau de Tommy.

Les questions ont été nombreuses. En voici quelques-unes :

Pourquoi avez-vous raconté la vie d’un jeune juif résistant hongrois engagé dans la résistance et condamné à mort à 20 ans au Mont Valérien ?

Dans mon roman, j’ai voulu confronter un adolescent d’aujourd’hui  avec un adolescent qui avait donné sa vie pour un idéal. Il existe un contraste important entre la jeunesse actuelle, qui semble « insouciante » et ces jeunes résistants prêts à se battre pour sauver la France.

Pourquoi avoir choisi Thomas Elek ?

Il était important de rappeler que des jeunes immigrés étaient morts pour la France. Il y a très peu de documents sur les autres jeunes résistants du réseau Manouchian. C’est grâce aux mémoires écrites par la mère de Thomas que j’en ai appris plus sur sa vie intime. Thomas Elek était très apprécié par le groupe de résistants. Il fascinait ses camarades.

blottiere2

Auriez-vous eu le courage d’agir comme Thomas Elek?

On ne peut pas savoir. Je l’espère. Pour s’engager dans la résistance chez les FTP-MOI, il fallait beaucoup de courage. Ils étaient très jeunes. A 18 ans, on se sent invulnérable mais ils savaient aussi que le risque était énorme. Ce courage-là, je ne sais pas si je l’aurais eu.

Pourquoi avoir choisi le titre Le Tombeau de Tommy ?

J’ai joué sur l’ambiguïté du mot tombeau : la mort de Thomas Elek et l’œuvre  écrite en mémoire d’une personnalité, un  hommage à Thomas Elek.

 

Au cours de cette rencontre, Alain Blottière a aussi évoqué son travail d’écrivain au quotidien, ainsi que les nombreuses recherches documentaires qu’il a effectué pour la rédaction de son roman.

Les échanges ont été très riches et se sont poursuivis grâce à la séance de dédicaces.

blottiere3

Cette rencontre fut un beau moment de partage autour d’un thème qui reste d’actualité.

L’équipe de la médiathèque tient à remercier Interbibly pour cette manifestation attendue chaque année, le professeur de français Emmanuelle Berthaud pour notre partenariat, ainsi qu’Alain Blottière pour sa grande générosité envers les élèves.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 21 avril 2016 dans Présentation du projet

 

Rencontre avec Isabelle Pandazopoulos au lycée Étion

Mardi 15 mars 2016, les classes de CAP vente et BTS accueil du lycée Etion à Charleville-Mézières ont eu le plaisir de rencontrer Isabelle Pandazopoulos, l’auteur de « On s’est juste embrassés ».

 

 

On_sest_juste_embrasses

La plupart des élèves ont découvert ce roman riche en émotions par le biais d’extraits sélectionnés par leurs enseignants Mme Joly et M. Aït Mouheb.

Ceux qui avaient lu le texte en intégralité ont pu résumer l’histoire à leurs camarades en leur communiquant leur enthousiasme.

Les 2 rencontres avaient été préparées minutieusement et les élèves ont pu poser toutes leurs questions, même les plus indiscrètes…

« D’où venez-vous? »

« Etes-vous riche? » 

« Quels sont vos combats? »

« Pourquoi écrivez-vous? »
Isabelle Pandazopoulos leur a expliqué qu’elle écrivait pour défendre des idées, les partager.

Elle est particulièrement horripilée par l’inégalité hommes / femmes et les injustices qui en découlent.

La période de l’adolescence la touche beaucoup, c’est pourquoi elle écrit sur et pour les ados-jeunes adultes.

Les interrogations des élèves ont aussi porté sur la construction d’un livre, sur la part de réalité et d’histoire vécue « Les personnages du roman existent-ils vraiment? »

Puis est venue la grande question : « Pourquoi cette FIN laconique ? »

 

La fin du livre a en effet déstabilisé plusieurs jeunes filles qui s’attendaient à un happy end détaillé. L’une d’entre elles espérait même une suite !
L’auteure leur a expliqué pourquoi elle avait choisi de conclure l’histoire sans tout dévoiler et qu’elle avait fait le « pari de l’intelligence du lecteur« .

Pour elle, la boucle était bouclée et anticiper sur le devenir des personnages aurait dépassé le cadre de « On s’est juste embrassés ».

Une chose est sûre, les élèves en attente de suite vont vite se consoler avec la lecture de « La décision », le dernier roman d’Isabelle Pandazopoulos paru en poche tout récemment.

 

etion

Les équipes du lycée Etion et de la médiathèque Voyelles tiennent à remercier l’auteure et Interbibly pour ces moments privilégiés qui réconcilient les jeunes avec la lecture.
 

 

 

 

 

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 29 mars 2016 dans Présentation du projet

 

Antoine Choplin au Lycée Libergier

Choplin_Antoine

 

Vendredi 26 février 2016, la classe de BTS chimiste et son  professeur de français ont rencontré l’écrivain Antoine Choplin pour son livre A la nuit tombée, prix France Télévision 2012.

Dans ce court et beau roman, le héros revient sur les traces de son passé, dans cette zone désormais interdite depuis l’accident…

Si les lieux ne sont pas clairement nommés, ce n’est pas faute de ne pas les connaître. En effet, l’auteur  s’est   inspiré du livre «  La supplication  » de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature 2015,et,  il s’est aussi rendu sur place en 2009 avec d’autres artistes, à l’initiative de Pascal Rueff, photographe et poète,  pour une résidence très particulière qui donnera naissance à La nuit tombée pour Antoine Choplin ou au célèbre Printemps à Tchernobyl d’ Emmanuel Lepage.

Mais il n’est pas question de réduire le livre à une réalité historique. La fraternité qui unit les personnages, une espèce d’invulnérabilité, la langue sobre et dépouillée de l’auteur font de ce texte une vraie réussite. Cela n’a pas échappé aux étudiants, qui ont su poser des questions à la fois pertinentes et personnelles.

D’un naturel plutôt réservé, Antoine Choplin a évoqué l’Oulipo, Boris Vian et 1984 de Georges Orwell.

Une séance de dédicaces a clôturé cette belle rencontre avant que l’écrivain n’aille prendre son train pour rejoindre l’Isère où il se partage entre l’écriture et l’organisation du Festival de l’arpenteur.

 

Florence Ponthieux, Professeur documentaliste au Lycée Libergier

 

 

 

 
 

Une rencontre enrichissante : Sylvain Pattieu

Des_impatientesDes impatientes
Vendredi 11 mars 2016, la classe des étudiants de première année du BTS Assistant de Manager, a eu l’agréable plaisir de rencontrer l’écrivain Sylvain Pattieu. C’est leur professeur de culture générale qui a organisé cette rencontre, Madame Gobron De Abreu, qui leur a fait lire en amont son roman : Des impatientes paru en 2012. Un livre stimulant, avec une écriture simple mais cependant attirante, racontant l’histoire de deux jeunes filles, Alima-Nadine Sissoko et Bintou Masinka, deux opposées avec des mondes bien différents : de quoi nous plonger inlassablement dans leur histoire à laquelle bon nombre de jeunes personnes pourront s’identifier.
Une passion débordante
Durant cet échange entre Sylvain Pattieu et les étudiants, l’écrivain se livre sur sa carrière plus qu’impressionnante. En effet, il est maître de conférences en histoire à l’université Paris-VIII-Saint-Denis, après avoir enseigné au lycée Jean-Rostand de Villepinte. En plus de ses romans, il est l’auteur de deux livres d’histoire, Tourisme et travail, de l’éducation populaire au secteur marchand (1945-1985), et les Camarades des frères. Trotskistes et anarchistes dans la guerre d’Algérie.
Une inspiration, un succès en devenir
Un homme simple, drôle, sympathique et surtout rempli de curiosité sur le monde et les différents univers que lui apporte chaque jour ses expériences vécues à travers ses voyages, notamment en Afrique. L’écrivain au mille facettes nous a confié, qu’étant père de deux fils, sa nouvelle inspiration provenait d’eux, puisqu’entre sa passion de l’écriture et son enseignement, il prend également le temps de lire de belles histoires à ses enfants. C’est le 06 janvier 2016 que Sylvain Pattieu a sorti un nouveau roman qui leur est certainement dédié, ayant pour titre « Et que celui qui a soif, vienne ». Un nouvel écrit passionnant qui concerne le monde des pirates, ce livre permet de se plonger dans un monde puissant avec des personnages attachants qui font de ce roman une véritable originalité.
Un message pour tous
Pour les élèves, ce fut un véritable moment d’apprentissage sur le métier d’écrivain, mais pas seulement. Le témoignage de Sylvain Pattieu a montré que peu importe le chemin professionnel qu’emprunteront ces futurs diplômés, la clé de la réussite se trouve être la persévérance. Un message profond et pertinent qu’ont bien retenu ces étudiants. Tous ont été ravis de cette rencontre et espèrent que l’expérience se renouvellera !
Les élèves de première année du BTS Assistant de Manager et l’ensemble de l’établissement remercie Monsieur Sylvain Pattieu ainsi que leur professeur de culture générale pour leur avoir offert ce privilège.

Michelle Setiano,
Elève de 1ère année BTS Assistant de manager Lycée Libergier

 
 

Découvrez les auteurs invités pour les rencontres d’auteurs avec les lycéens édition 2015-2016 !

Interbibly poursuit cette année l’organisation de rencontres d’auteurs avec les lycéens de Champagne-Ardenne !

visuel_site

Voici les auteurs invités cette année et la liste des ouvrages qu’ils présenteront :

  • Gaël Aymon, Ma réputation, Actes Sud Juniors, 2013, 10.50 € ;
  • Alain Blottière, Le Tombeau de Tommy, Gallimard Folio n°5, 2009, 6.40 €, disponible en EPUB ;
  • Fabrice Bourland, Hollywood Monsters, 10/18 « Grands Détectives », 2015, 7.50 €, disponible en EPUB ;
  • Antoine Choplin, La Nuit tombée, Points, 2014, 5.70 € ;
  • Cécile Ladjali, Louis et la Jeune Fille, Actes Sud « Babel », 2014, 6.70 €, disponible en EPUB ;
  • Isabelle Pandazopoulos, On s’est juste embrassés, Gallimard Jeunesse, 2009, 8.90 € ;
  • Sylvain Pattieu, Des impatientes, Actes Sud Babel, 2015, 8 € ;
  • Anne Plantagenêt, Trois jours à Oran, J’ai Lu, 2015, 6.50€, disponible en EPUB ;
  • Hélèna Villovitch, Je pense à toi tous les jours, Points, 2007, 5.10 €.

Retrouvez le dossier de candidature pour participer aux rencontres sur le site d’Interbibly : http://www.interbibly.fr/pdf/inscription_RA_2015-2016.pdf

 
Poster un commentaire

Publié par le 12 octobre 2015 dans Présentation du projet

 

Émission « De l’Encre sur les ondes »

Proposé par la radio associative Radio Primitive en partenariat avec la Région Champagne-Ardenne.

Cette émission vise à promouvoir les acteurs de la chaine du livre en région, un voyage
entre les lignes de l’écrit.

Pendant les dernières rencontres avec les lycéens de Champagne-Ardenne, Stéphane Michaka a été interviewé par la Radio primitive au sujet du dispositif porté par Interbibly et pour présenter son dernier livre Ciseaux.

Pour écouter l’émission : http://radioprimitive.fr/podcastgen1.2/?p=episode&name=2015-07-16_evencreondes1.mp3

Sommaire :

  • Stéphane Michaka, présentation de son oeuvre Ciseaux et du dispositif des rencontres d’auteur auquel il a participé
  • Romain Gallissot, présentation de Canopé, le réseau de création et d’accompagnement pédagogique et de Lumières, l’Encyclopédie revisitée
  • Émilie Vast, illustratrice et auteur, invitée au salon du livre jeunesse de Cormontreuil en 2015
  • Denis Dembré, présentation de son recueil de poésie Solitude et vibrations.
 
Poster un commentaire

Publié par le 11 septembre 2015 dans Présentation du projet

 

Martin Page et les élèves du lycée à la Bibliothèque de Givet

DSC_0028

Les élèves de seconde suivant l’enseignement d’exploration Littérature et société ont eu la chance de rencontrer Martin Page à la bibliothèque municipale de Givet, accompagnés de Mme Fleury et Mme Faille.

« Ca vaut le coup de s’acharner » nous explique l’auteur, en parlant de son obstination de départ. Puis ont suivi ses réflexions sur le travail d’écrivain et sa vie qu’il qualifie de « vie de rigoureuse liberté ».

DSC_0014

Les élèves ont étudié avec leur professeur de Lettres Mme Fleury « L’apiculture selon Samuel Beckett » et on pu, entre autres, découvrir au CDI son dernier livre, « Je suis un dragon » écrit sous son pseudo Pit Agarnem. Les interrogations ont été nombreuses : sur l’envie d’écrire, l’inspiration, le choix d’une forme littéraire, le succès, les projets… A quoi Martin Page a répondu patiemment, gentiment et en toute franchise.

DSC_0026

Un grand merci à Martin Page, à Interbibly pour l’organisation de ces merveilleuses rencontres et à Mme Devouge de la bibliothèque de Givet qui nous a accueilli. En attendant de nouvelles aventures !